• Vous êtes demandeur d’emploi ? Voici les aides qui peuvent faciliter votre lancement

Vous avez une idée à potentiel et vous souhaitez lancer un projet de création ou de reprise et devenir votre propre patron en dépit de votre statut de demandeur de travail ? Soyez rassuré, vous avez la possibilité de réaliser vos objectifs entrepreneuriaux et de garantir votre indépendance grâce aux différents aides financières que vous offre Pôle emploi. Il vous sera donc très utile de les identifier et de cerner l’étendu de leur aide dans toute sa diversité pour pouvoir bien préparer votre projet création ou de reprise d’entreprise et se lancer enfin sur la bonne voie.

Les prestations offertes par pôle emploi : une diversité assurée pour soutenir toute prise d’initiative entrepreneuriale

Pour aider les demandeurs d’emploi à devenir autonomes dans leurs démarches de recherche d’emploi ou dans la construction de leurs projets professionnels, Pôle Emploi propose différentes prestations d’accompagnement et des aides financières, qui sont conduites soit à l’interne ou à l’extérieur via un prestataire choisi par Pôle Emploi.

Ces prestations peuvent se faire en individuel ou en groupe et elles peuvent prendre la forme :

  • d’ateliers de recherche d’emploi qui s’étendent sur une demi-journée
  • d’un accompagnement dédie sur 3 mois le plus souvent réalisés par des prestataires extérieurs : Activ créa,
  • d’une mise en situation professionnelled’un mois maximum pour vous faire découvrir un secteur d’activité.
  • de formations appelées également MOOC(Massive Open Online Course) proposées sur une plateforme numérique en libre-accès qui regroupent des services, des applications et des thématiques en ligne.

Le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a mis en place une plateforme dédiée,  France Université Numérique, qui recense les MOOC existants, et vous garde up-to-date en proposant de vous informer de leur date d’ouverture via une newsletter (il faut être inscrit sur le site pour la recevoir). Pour être orienté sur les prestations les mieux adaptées à votre situation et à vos futurs objectifs professionnels, vous avec la possibilité de discuter de votre projet de création ou de reprise avec votre conseiller Pôle emploi qui saura vous aider.

L’exonération de cotisations sociales de début d’activité (ex Accre) : de quoi s’agit-il ?

Depuis le 1er janvier 2019, L’ACRE a facilité la tâche de tout demandeur d’emploi, qu’il soit indemnisé ou non. En effet, il est devenu possible d’octroyer cette aide sans faire aucune demande particulière ni être obligé de compléter n’importe quel type de formulaire.

Avec ça, il est important de savoir que le créateur ou repreneur d’entreprise garde l’entière liberté de refuser le bénéfice de l’ACRE, et dans ce cas il devra réaliser un courrier en lettre recommandée à l’URSSAF en précisant son souhait de ne pas bénéficier de ce droit à exonération.

Les aides financières de Pôle emploi : il faut choisir entre l’ARCE et le maintien des allocations ?

Si vous êtes chômeur indemnisé, vous devez faire un choix entre ces deux diapositifs d’aides car ils ne sont pas cumulatifs :

  • vous pouvez continuer à percevoir tout ou partie de vos allocations d’aides au retour à l’emploi (ARE) tant que vous restez inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi. Le montant de cette allocation complémentaire dépendra des bénéfices que vous récolterez une fois que votre activité sera lancée, et vous devez déclarer ces revenus à Pôle emploi. Cependant, vous pouvez préserver votre droit de bénéficier de ces allocations en intégralité si vous justifiez auprès de Pôle emploi que vous ne percevez pas de rémunération.
  • ou revendiquer votre aide à la reprise ou création d’entreprise (ARCE), une fois que vous obtiendrez l’exonération de cotisations sociales visée ci-dessus (ex Accre). En gros, si vous choisissez ce dispositif vous aurez droit à aide financière représentant 45 % des droits au chômage qui vous restent à la date de création de votre activité, et celle-ci vous sera versée en 2 fois. Cette option vous sera d’une grande utilité si vous avez réellement besoin de fonds propres pour bien démarrer votre activité et pour solliciter des financements.

Votre choix doit être bien étudié, veuillez sélectionner le dispositif qui s’adaptera le mieux à votre situation personnelle et aux objectifs de votre projet. En dehors de ces aides, vous pouvez prétendre à d’autres dispositifs d’aides (financières et fiscales) notamment si vous vous installez dans une zone prioritaire.

Vous n’avez qu’à affiner votre idée de business et vous armer de compétences techniques, relationnelles et organisationnelles capables de garantir la réussite de votre projet de création et la génération de valeur ajoutée souhaitée.