• Créer une entreprise : est-ce une démarche facile ou un vrai challenge ?

De nos jours, plusieurs personnes se lancent dans l’aventure entrepreneuriale en choisissant de créer une entreprise qui s’accorde avec leurs buts et attentes.  Qu’il soit par désir d’indépendance, la recherche d’une meilleure rémunération, ou l’envie de surmonter de nouveaux challenges, la création d’entreprise n’est plus un challenge aussi effrayant et nombreux sont ceux qui décident de s’y lancer !

On entend même parler que lancer sa boite en France n’est pas forcément plus difficile qu’à l’étranger et présente un certain nombre d’avantages. D’ailleurs, la France est aujourd’hui l’un des premiers pays européens en termes de création d’entreprise : plus de 500.000 entreprises y sont créées chaque année.

Surtout grâce au régime du micro-entrepreneur, même les profils les plus jeunes et les moins expérimentés n’ont plus de difficultés à faire prévaloir leurs idées de business innovant. Qu’en est-il exactement ? Et est-ce réellement facile de créer une entreprise en France ?

Les créations d’entreprises atteignent un nouveau record : 691 000 entreprises Françaises ont été créées en 2018

Soit 17 % de plus qu’en 2017, et les immatriculations de micro-entrepreneurs sont particulièrement les plus dynamiques (+ 28 %) comme les créations d’entreprises individuelles classiques (+ 20 %). Si ça veut dire une chose, c’est que ce n’est pas « difficile » de créer une entreprise ces jours-ci, mais attention il faut tout de même savoir y procéder et avoir la bonne démarche !

C’est vrai, il devient possible de tester une idée de création d’entreprise ou de se lancer dans la démarche peu risquée de création d’une micro entreprise qui bénéficie d’avantages importants, notamment en matière d’allègements administratifs, comptables et fiscaux. Et ceci a pour but d’encourager la prise d’initiatives et de favoriser l’animation d’un écosystème d’entrepreneurs talentueux.

Toutefois, la création d’une entreprise à fort potentiel de développement et de croissance demeure une approche délicate nécessitant une bonne réflexion, une anticipation stratégique et une bonne préparation du projet dans l’ensemble. Se lancer dans une telle aventure, demande d’agir avec méthode pour pouvoir surmonter tous les défis et offrir toutes les chances de réussite à son business.

Tout cela ne peut pas se faire en un simple clic : il faut bien prévoir le temps, les concessions et les efforts nécessaires à déployer pour savoir dans quoi on se lance !

Attention : ne confondez pas le fait de ” créer une entreprise ” et ” les formalités de création d’entreprise “

Oui, les démarches administratives pour monter une entreprise peuvent être réalisées rapidement, notamment grâce aux outils des nouvelles technologies et à la possibilité d’accomplir ses formalités en ligne en toute sécurité. Elles ont été simplifiées grâce aux :

  • centres de formalités des entreprises (CFE), qui sont des “guichets uniques” qui gèrent vos demandes et simplifient les formalités de création, de modification ou de radiation d’activité des entreprises.
  • services d’immatriculation en ligne, qui permettent à tout porteur d’idée de créer son entreprise de chez soi, à toute heure du jour ou de la nuit.

L’immatriculation est une phase facile à réaliser mais elle ne constitue qu’une simple étape du processus de création d’entreprise qui cache une certaine complexité. Allant de la recherche des sources de financement, des fournisseurs, jusqu’à la prospection, vous devrez mener différentes actions de réflexion…

Ne vous contentez pas de créer une entreprise, tachez à réussir votre création !

Si monter sa boîte est aujourd’hui à la portée de tous d’un point de vue administratif, l’entrepreneuriat reste un parcours jalonné d’embûches et de difficultés. Il faut avoir la bonne démarche et accorder le temps nécessaire à chaque étape pour garantir les chances de réussite de son projet. N’hésitez pas à respecter ce processus chronologique :

  • Avant toute chose, trouvez LA bonne idée de création d’entreprise celle qui a un potentiel de croissance, qui peut converger avec vos buts et attentes et surtout celle qui soit rentable. La rentabilité est un facteur très important !
  • Affinez cette idée et améliorez-là progressivement en fonction des retours et des recommandations pour lancer votre projet, et réalisez ensuite une étude de marché pertinente qui confirmera son attractivité par rapport à la cible.
  • Accordez beaucoup d’intérêt aux clients et rendez-les au cœur de votre stratégie d’évolution puisqu’ils confirmeront ou non la faisabilité de votre projet. De plus, c’est l’analyse de la clientèle qui vous aidera à  déterminer le chiffre d’affaires prévisionnel de votre nouvelle entreprise.
  • Chiffrez votre idée et passez à la phase pratique : prévoyez l’évolution de votre activité et étudiez ses charges et dépenses éventuelles en élaborant des prévisions financières. Ceci vous permet de faire face aux risques et de s’assurer de la rentabilité et de la pérennité de votre entreprise.
  • Collectez toutes les donnés nécessaires à établir les comptes et intégrez-les dans un business plan clair et détaillé qui crédibilisera votre future demande de financement et facilitera la gestion future de l’entreprise.
  • Vous devez choisir votre statut juridique avec précaution puisque ce choix aura des conséquences sur vos futures décisions stratégiques et vos responsabilités en tant qu’entrepreneur. Une fois l’immatriculation obtenue, vous pouvez enfin donner naissance à votre entreprise et exercer librement et en toute légalité votre activité.

Soyez rassuré, vous pouvez être accompagné !

Si vous vous lancez dans votre première expérience entrepreneuriale et vous sentez que vous n’avez pas les compétences nécessaires pour réaliser toutes ces étapes de création : soyez rassuré vous n’êtes pas seul ! Vous avez la possibilité d’être accompagné et épaulé par des professionnels qui mettront leur expertise à votre disposition, vous conseilleront et encadreront votre projet. Choisissez le réseau d’accompagnement qui soit en adéquation avec vos objectifs personnels et professionnels pour vous sentir en sécurité.

Se faire accompagner est un des facteurs de réussite d’un projet de création !
Il existe également beaucoup de formations à la création d’entreprise, qui peuvent s’avérer être le coup de pouce nécessaire pour aider tout entrepreneur à se lancer.

Qu’en est-t-il du régime de l’auto-entrepreneur devenu micro-entrepreneur ?

Le régime micro-entreprise a nettement facilité la création de nouvelles entreprises du fait de sa simplicité. En effet, le micro entrepreneur peut bénéficier d’obligations comptables ultra-simplifiées et de coûts de fonctionnement réduits. Ceci lui offre la chance de se concentrer pleinement sur le développement de son activité. Avant ce dispositif, la majorité des porteurs d’idées craignait de se lancer pour de nombreuses raisons :

  • par peur de “l’inconnu” et des défis contraignants : des formalités compliqués, du fameux “parcours fastidieux et stressant”, des charges dont ils ne mesurent pas l’ampleur, des responsabilités accablantes…
  • parce qu’ils n’avaient pas la possibilité de tester le potentiel de leur activité et de cerner leurs capacités à entreprendre avant de se lancer réellement.
  • ou tout simplement parce qu’elles ne se sentaient pas “entrepreneurs”, leur projet correspondant à une opportunité ponctuelle pas aussi évidente.

Aujourd’hui, suite à l’évolution du régime entrepreneur et de ses seuils d’application qui ont été doublés pour s’adapter à de nombreuses situations, la crainte de se lancer s’est considérablement estompée ! Il faut juste se concentrer sur son idée et choisir les bonnes pistes de croissance.

Vous pouvez découvrir les différents profils d’entrepreneur n’hésitez pas à lire notre article : Qui sont les-créateurs-entreprises.