• Crowdfunding ou financement participatif : quel intérêt pour un projet de création d’entreprise ?

Le financement participatif ou le crowdfunding est aujourd’hui un concept en plein essor, y compris pour des projets de création, reprise ou développement d’entreprise. Cette pratique de finance alternative totalement désintermédiée, se fait essentiellement par le biais d’internet et a d’ailleurs connu un essor grâce aux réseaux sociaux. En effet, il est devenu possible aujourd’hui, grâce à internet, de solliciter des fonds auprès d’un large public via des plateformes de crowdfunding.

La diversité de ces plateformes a permis l’éclosion d’une multitude d’idées créatives aboutissant à la réalisation de véritables petites entreprises ou tout simplement de projets personnels. Ainsi, les banques n’étant plus les seules maîtresses des fonds et des capitaux, les projets de création trouvent enfin la possibilité d’être réalisés librement grâce à l’aide des particuliers.

Mais comment fonctionne le crowdfunding ? Que peut apporter ce mode de financement à un porteur de projet ? Et sur quelles plateformes diffuser son projet ?

Crowdfunding ou sociofinancement : de quoi s’agit-il réellement ?

Le crowdfunding, le “financement participatif ” ou encore le “sociofinancement” comme on l’appelle au Canada, est une solution de financement complémentaire qui permet aux porteurs de projets (particuliers, associations ou entreprises) de faire appel à la participation du public afin de financer leurs idées ou nouveau business. Aujourd’hui, grâce à cette pratique les entrepreneurs peuvent enrichir leurs capitaux grâce à des levées de fonds ou des collectes qui passent par des plateformes web.

Celles-ci représentent le support qui permet de mettre en relation d’un côté un investisseur (des particuliers principalement) et de l’autre un projet dont la réalisation rencontre un manque de fonds propres. Les transactions sont donc totalement dématérialisées et désintermédiées.

Le crowdfunding est un outil de financement qui participe à créer une nouvelle forme de diversification en termes d’épargne et de placements rentables et ceci aide à encourager la prise d’initiative entrepreneuriale. Mais il ne remplace en aucun cas les solutions traditionnelles de financement ou d’investissements telles que : les prêts d’honneur, les prêts bancaires, les micro-crédits, etc.

Plusieurs formes de crowdfunding existent : le don, le prêt ou crowdlending, ou l’investissement. Dans quels cas les utiliser ?

  • Le don (ou “reward crowdfunding”) : c’est une forme de participation sans attente ni contrepartie, qui se fait par une personne physique ou une personne morale (association, entreprise). Le don est alors désintéressé et il représente un excellent moyen pour tester votre marché et identifier la perception et les retours de votre cible vis-à-vis de votre produit/service. Les dons perçus peuvent enrichir vos capitaux propres et donner naissance à un effet de levier sur d’autres financements : prêt d’honneur, prêt bancaires, subventions, etc.
  • Le prêt (ou “crowdlending”) : ici, le rôle des plateformes de prêts, spécialement conçues pour le crowdfunding, prennent toute leur importance. L’emprunteur s’adresse, par le biais d’une plateforme web, à une multitude de prêteurs qui participe à financer ses dépenses, non prises en compte par les banques, à hauteur de leurs moyens. La somme se doit d’être remboursée dans des temps impartis, avec ou sans intérêts (cela dépend de la plateforme et des accords prédéfinis).
  • L’investissement (ou “crowdequity”) : dans ce cas il s’agit de financer le développement des projets innovants ou non (promotion immobilière, ouverture de succursales, etc.) qui n’ont pas trouvé l’aide souhaité des investisseurs traditionnels. Ici, les particuliers participant à l’effort collectif deviennent actionnaires du projet. Les capitaux récoltés par ces « petits actionnaires », leur donneront ensuite un droit de regard, un droit de vote mais également à une partie des bénéfices futurs de l’entreprise créée.

Comment réussir sa campagne de crowdfunding ?

Pour se lancer dans une campagne de crowdfunding et réussir votre objectif il faut que vous soyez bien préparé. Cherchez à bien vous informer : renseignez-vous sur les différents moteurs de ce type de financement et maîtrisez la meilleure manière de les exploiter au profit de votre projet/entreprise. La campagne se déroule en 3 temps : l’avant, le pendant et l’après campagne.

Vous devez mettre en avant les atouts de votre idée, et valoriser le potentiel de votre projet pour capter l’intérêt des investisseurs potentiels. C’est une opération de séduction, vous devez donc vous vendre en vous démarquant des autres afin d’obtenir l’aide financière souhaitée. Pour être sûr de réussir votre campagne de crowdfunding, n’hésitez pas à vous épauler en faisant appel à un professionnel ou un réseau d’accompagnement des porteurs de projets.

Comment trouver une plateforme de crowdfunding ?

Aujourd’hui, les plateformes se sont multipliées en raison de la demande croissante des divers porteurs de projets qui cherchent de nouvelles sources de financement. Certaines plateformes se sont spécialisées dans certains types d’activités ou de projets (culturels, sociaux, environnementaux, numériques, etc.) tandis que d’autres sont généralistes et s’intéressent à toutes sortes de projets. Vous pouvez profitez de l’aide des plateformes de crowdfunding pour lancer votre business ou reprendre une entreprise en difficulté et la remettre sur les bons rails.

Pour faciliter vos recherches, retournez-vous vers les sites Alloprod et Good Morning Crowdfunding, ils sont une très bonne source d’informations sur le financement participatif. Ces sites faciliteront vos quêtes de financement puisqu’ils ont regroupé quelques plateformes dans un annuaire consultable par catégorie de projets.

Pour vous aider à repérer certains sites, voici quelques sources consultables :