• Je suis demandeur d’emploi : que dois-je savoir avant de me lancer ?

Vous êtes demandeur d’emploi et vous souhaitez vous lancer dans la création de votre auto-entreprise ? Votre statut une fois bien exploité, peut constituer un avantage stratégique pour de nombreuses raisons. Vous aurez la chance de vous poser pendant cette période, de bien travailler votre idée de projet, de solliciter les aides nécessaires et de prévoir votre approcher de développement.

Comment bien profiter de cette phase de votre vie et l’optimiser de manière à atteindre vos futurs objectifs ? Nous vous éclairerons là-dessus avec nos conseils.

Vous cherchez un emploi et vous êtes indemnisé ?

Avant toute chose, si vous êtes demandeur d’emploi, l’inscription à Pôle Emploi est un passage obligatoire si vous comptez bénéficier des droits à l’assurance-chômage et des services et allocations qui vous aideront à avancer dans le futur.

Pendant la phase de préparation de votre projet :

  • Vous aurez toujours le droit de bénéficier de vos allocations, puisque les démarches liées à la création de votre nouvelle entreprise représentent des actes positifs de recherche d’emploi.
  • En réalisant votre projet vous pouvez profiter de l’aide ou de l’accompagnement personnalisé des conseillers Pôle emploi, ou des prestataires conventionnés qui mettront leur expertise en matière de création d’entreprise à votre disposition. Il peut s’agir :
  • – d’ateliers : S’imaginer créateurMon projet de création et moi
    – du dispositif Activ créa : cette approche d’accompagnement vous épaulera sur 3 mois maximum et vous aidera à booster votre motivation, à détecter vos atouts et à identifier les opportunités stratégiques et les freins susceptibles de ralentir votre évolution.
  • Pendant cette phase de préparation, Pôle emploi pourra vous proposer une Immersion professionnelle en entreprise pour vous offrir la chance de découvrir les secrets d’un métier ou les spécificités d’un secteur d’activité.
  • Cependant, si vous êtes cadre en recherche d’emploi ou jeune diplômé de l’enseignement supérieur, vous avez la possibilité de contacter plusieurs dispositifs qui faciliteront votre insertion pro. Tels que L’Apec, Engagement Jeunes,  Nos quartiers ont des talents, Le service Clés d’emploi de l’Apec JD…Etc. Ils vous proposeront des programmes d’accompagnement ou un plan d’action personnalisé pour poursuivre efficacement votre recherche d’emploi et faciliter votre insertion dans les entreprises déjà implantées.

Sachez que votre inscription à Pole emploi, vous permettra de bénéficier d’une aide financière dénommée ARCE, égale à 45 % des droits qui vous restent dus à la date de création de votre activité. L’acceptation de votre demande impliquera ensuite le versement de l’aide en 2 fois : 50 % à la création et 50 % 6 mois plus tard.

Passage à la deuxième phase : votre entreprise est enfin créée

  • Une fois votre entreprise créée et l’idée de votre projet se traduit en un business rentable, vous n’aurez plus droit aux allocations de chômage, leur versement cessera à la date du démarrage de votre activité. Cependant, sous certaines conditions et si vous demeurez inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi, vous pourrez bénéficier d’une aide précieuse qui s’offre aux nouveaux chefs d’entreprise. Vous pourrez ainsi continuer à percevoir tout ou une partie de vos allocations en complément de vos nouveaux revenus (surtout si ceux-ci s’avèrent assez faibles et fluctuants en début d’activité).
  • Si vous continuez à jouir de vos allocations, vous n’aurez plus droit à l’aide  financière ARCE. Vous devez justement choisir entre les deux dispositifs celui qui vous ira le mieux en fonction de vos objectifs et attentes.
  • Une fois que vous lancerez votre activité, vous bénéficierez d’un dispositif d’exonération partielle de vos cotisations sociales pendant 12 mois (anciennement Accre). Cependant, si vous adoptez le régime du micro-entrepreneur, cette aide se traduira en taux réduits de cotisations sociales (dans le cadre du micro-social) pendant 3 ans.
  • En cas d’échec de votre nouvelle entreprise, vous aurez la chance de vous réinscrire à Pôle emploi pour bénéficier du solde de vos droits consommés (en respectant certaines conditions).

Vous êtes demandeur d’emploi non indemnisé ?

Commencez par vous inscrire à Pôle emploi, et à l’Apec si vous êtes cadre en recherche d’emploi ou jeune diplômé de l’enseignement supérieur ! Cette étape est très importante puisqu’elle vous permettra de bénéficier de divers avantages. Par exemple en phase de préparation de votre projet, vous pourrez profiter de prestations d’appui et d’accompagnement décrites ci-dessus : ateliers, Activ créa, Mise en situation en milieu professionnel.

Et même en cas d’échec de votre nouvelle entreprise ou de démission en vue de créer celle-ci, vous pourrez revendiquer des allocations chômage, si vous vous inscrivez à Pôle emploi dans un délai de 36 mois suivant la fin de votre ancien contrat de travail et en respectant certaines conditions.

Prenez les bons réflexes et anticipez les bonnes démarches et vous pourrez reprendre une activité professionnelle qui vous aidera à atteindre vos objectifs.