• Entreprendre en équipe : comment assurer une association réussie ?

Créer son entreprise demande un engagement total, du temps de l’énergie, un goût du risque et une bonne équipe. En tant que démarche individuelle, cette aventure entrepreneuriale peut s’avérer complexe. Mais partagée à plusieurs, elle permet d’être plus fort, stimule la créativité et suscite la réussite.

L’association est donc une bonne idée, mais mal préparée elle engendre des mésententes entre associés et l’échec de la mission commune. Voici quelques conseils pour réussir votre création en équipe.

Une démarche collaborative réussie, une fois bien préparée

Il n’est jamais simple de confronter ses idées à une autre personne, même si la finalité est la bonne conduite du projet commun. Les concessions sont au RDV et les prises de bec peuvent finir par tout détruire. Il faut justement savoir évoluer au sein de l’équipe et adopter les comportements constructifs pour réussir à plusieurs.

Posez-vous en amont les bonnes questions !

  • Vous avez mis tant d’efforts et d’engagement en créant votre propre projet d’entreprise et en donnant vie à votre idée créative tant réfléchie, êtes-vous sur de vouloir porter ce projet en équipe ? Etes-vous prêt à céder à l’Independence et l’autonomie tant attendues par les nouveaux leaders ? Etes-vous réellement capable de partager le pouvoir, les responsabilités et les bénéfices de l’entreprise avec vos associés ?
  • Vos objectifs et aspirations personnelles sont-ils en harmonie avec ceux de vos associés ? Avez-vous une vision entrepreneuriale et des intérêts convergents ? Vos idées d’amélioration et les futures axes de développement de votre entreprise se rejoignent-ils vraiment pour constituer un but ultime ?
  • Quels postes, responsabilités et missions souhaitez-vous prendre au sein de l’entreprise et qu’en est-il de l’avis de vos associés ? Qu’est-ce qui vous intéresse réellement dans ce projet ? Quel serait votre principal « focus » ?
  • Quel est le degré d’engagement personnel que vous être prêts, vous et vos associés, à y consacrer en termes de temps et d’argent ?

Si, à l’issue de cette réflexion, vous constatez une différence indéniable entre vos réponses et celles de vos « futures associés » qui ne partagent pas du tout votre vision et qui contrairement à vous, considèrent la création de cette entreprise comme une activité subsidiaire, voire une occupation, et non pas un vrai projet de vie : sachez alors que vous foncez droit au mur et que les conflits finiront par détruire toutes vos ambitions. Vous l’aurez compris, c’est un point important à étudier avant de se lancer !

Choisissez des associés aux profils complémentaires

Les associés qui ont des compétences différentes et complémentaires assureront la bonne marche de l’entreprise : la fusion de leurs savoirs et compétences ne fera que créer de la valeur ajoutée. La combinaison devient donc fructueuse puisque la complémentarité des compétences et des tempéraments permet d’assurer un équilibre. Par exemple, il y a souvent un fonceur qui impulse l’audace, mais qui doit aussi être cadré et canalisé. Posséder un socle commun (une passion) ou un lien de complémentarité ne fera qu’augmenter l’engagement et la performance de l’équipe. C’est aussi idéal pour échapper à toute situation de rivalité !

Définissez un leader et clarifiez les missions de chacun

Travailler en équipe, OUI ! Mais, il est important de nommer un leader pour votre projet. Il sera le porte parole de votre travail, pourra recevoir les critiques, les assumera mais il fera surtout avancer le projet dans de bonnes conditions. Ce leader a la responsabilité de veiller au bon déroulement du projet, au respect des deadlines, des budgets et des autres contraintes techniques. Mais il n’est en aucun cas dispensé de faire sa part dans l’œuvre collective. Au contraire, le leader n’est pas l’observateur immobile du projet, non, il en est le garant et le pilier.

Il est important aussi de clarifier les rôles de chaque associé. Comme ça il sera plus facile de confier les missions et de partager les responsabilités. Certains vont jusqu’à rédiger une charte ou un contrat pour déterminer le temps de travail, les fonctions et les tâches. Une chose est sure : plus c’est clair mieux c’est !

Développez le respect et la confiance

Faire confiance à ses associés, les encourage et les motive à mieux s’impliquer ! Ne doutez pas de leur détermination à bien mener la mission. Faites plutôt naitre un sentiment d’appartenance et créez une émulation autour du projet. Les personnes de votre équipe se sentiront donc valorisées et ceci renforcera leur engagement. Il ne faut pas hésiter à partager ses questionnements. Encouragez-les à être ouverts. L’intérêt d’être à plusieurs réside en partie dans le fait de se respecter, de s’encourager et se soutenir les uns les autres pour avancer.

Privilégiez la transparence et prévoyez la sortie

Pour que votre mission d’équipe puisse aboutir, vous devez avoir des échanges basés sur la clarté et l’intégrité. Veillez à partager et à transmettre toutes les informations nécessaires pour que l’équipe soit bien orientée. En entreprise, cela s’appelle du knowledge management, (management des connaissances). Ceci vous incombe de faire tourner l’information aux membres du groupe dès qu’elle vous parvient. Le but est de permettre à chacun d’interpréter cette donnée, dans l’optique d’avoir une vision différente pouvant amener à une prise de décision stratégique.

On le sait tous, un jour les associés finissent par partir, alors autant prévoir les répercussions de ce départ ! Clarifiez toutes sortes de modalités et anticipez tout risque de mésentente ! Mieux encore, faites un écrit dans un pacte d’associés ! Et n’hésitez pas non plus à vous faire conseiller par un avocat en droit des sociétés qui vous apportera conseil et vous présentera les solutions juridiques à adopter.

Misez sur la communication et soyez toujours à l’écoute

Il vous est impossible de réussir si vous n’assurez pas une bonne communication ! Clarifiez vos doutes, exprimez vos questionnements par rapport à une nouvelle stratégie, demandez un conseil sur un chiffre clef. Faites en sorte que tout le monde y voit clair sur l’avancée du projet dans le groupe.

Autre chose, soyez toujours à l’écoute et ne soyez pas impulsif quant à vos jugements. Vos associés ne sont assurément pas votre copie conforme et ont, de manière logique, des références et des visions différentes. Ecouter est alors la bonne solution pour tirer parti du meilleur de chacun dans le but de servir le groupe. Prenez en considération les idées des autres, leurs conseils et recommandations et ne vous focalisez pas uniquement sur votre point de vue personnel.

Pour réussir votre création en équipe, vous pouvez vous inspirer de ces conseils mais vous avez d’autres pistes enrichissantes également. L’essentiel est que vous vous focalisez sur les buts commun et l’objectif principal derrière votre union, de manière à délaisser vos réflexions “boxées ” ou bornées, pour assurer l’association réussie.