Financer mon projet innovant : quelles sont les aides qui peuvent soutenir ma création ?

  • Financer mon projet innovant : quelles sont les aides qui peuvent soutenir ma création ?

Le financement de votre projet innovant peut prendre un grand nombre de formes :  subvention, avance remboursable, prêt participatif ou bancaire, capital amorçage, capital-risque, etc. Vous aurez également besoin de développer votre R&D en vue de soutenir vos perspectives d’évolution et dans les deux cas vous pouvez bénéficier d’aides, d’exonérations, de crédits d’impôt…et de nombreux avantages fiscaux.

Mais cette « panoplie » de sources de financement peut être déstabilisante pour un dirigeant qui s’apprête à lancer un nouveau projet innovant. Il est donc important de savoir à quels dispositifs vous pouvez prétendre et comment y postuler pour solliciter les aides qui vous soutiendront le mieux dans votre démarche d’innovation.

Voici quelques repères qui vous aideront à voir clair et à orienter votre choix.

Ayez un aperçu sur les principaux acteurs

  • Bpifrance : est un acteur incontournable dans l’innovation qui soutient la prise d’initiative et accompagne tous les entrepreneurs en leur offrant les moyens de passer à l’action. De l’amorçage jusqu’à leur cotation, cet organisme d’aide soutient toute sorte de projet innovant et les aide à trouver le financement nécessaire en octroyant des bourses, des crédits et en intervenant en garantie et en fonds propres.- Vous n’avez qu’à identifier le bureau le plus proche de chez vous– Bien vous informer pour découvrir l’offre Bpifrance en matière d’innovation qui pourra soutenir votre projet innovant et vous aider à réaliser vos objectifs.

Renforcer vos premières démarches vers l’innovation et faites le bon choix en matière d’aides !

Plusieurs dispositifs ont été créés pour aider tout créateur talentueux à initier sa démarche d’innovation. Vous avez le choix entre :

  • La bourse French Tech : cette aide délivrée par Bpifrance a pour mission d’accompagner la maturation et la validation technico-économique de tout projet innovant de création d’entreprise : business model, faisabilité technologique, organisation interne de l’entreprise, ergonomie-interface, tests, marketing, etc. Elle s’adresse aux entrepreneurs innovants ou aux jeunes entreprises à réel potentiel de croissance. Pour avoir plus d’informations veuillez consulter la Bourse French Tech.
  • La bourse French Tech Emergence : délivrée par Bpifrance, cette aide est dédiée aux jeunes entreprises ayant un projet d’innovation de rupture à fort contenu technologique (Deep Tech). Elle vise à structurer l’évolution de l’entreprise créée en analysant son potentiel de croissance et en identifiant les éventuels axes d’amélioration de l’offre.
  • Les subventions régionales : de nombreux dispositifs d’aide sont mis en place par les régions en vue de financer les projets de recherche dans certains domaines. Vous avez par exemple :- Chèque Territoires d’Innovation en région Pays de la Loire- Innov’up – Aide à la faisabilité en Ile-de-FrancePour les identifier, vous pouvez consulter la base de données des aides publiques aux entreprises.
  • Diagnostic innovation : est une aide qui s’adresse aux micros et petites entreprises n’ayant pas bénéficié d’aide à l’innovation depuis au moins 2 ans inclus. Autrement dit, les PME qui sont les moins familiarisées avec les processus d’innovation. Son objectif est d’initier une démarche d’innovation et d’intégrer cette dimension dans la stratégie de développement ces PME, ceci en offrant l’accompagnement d’un prestataire. Cette aide est délivrée par Bpifrance en partenariat avec les régions et prend la forme d’une subvention. Pour avoir plus d’informations veuillez consulter le Diagnostic Innovation.

Qu’en est-il de la phase de recherche et développement (R&D) et d’Innovation ?

Cette phase qui précède le lancement commercial du produit ou service innovant révèle une grande importance. Elle permet en effet, de valoriser l’offre en garantissant son attractivité en vue de charmer le consommateur potentiel. Pendant cette phase, les entreprises peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’aides financières qui prennent la forme de : subventions, concours, prêts avec des délais de remboursement éloignée… et d’une fiscalité favorable à ce stade du processus.

  • Les aides financières mobilisables à ce stade

– Aide pour la faisabilité de l’innovation (AFI)

– Aide pour le développement de l’innovation (ADI)

– PIA 3 territorialisé (Programme d’investissement d’avenir), variable selon les régions :

1.Auvergne-Rhône-Alpes, 2.Bourgogne-Franche-comté, 3.Bretagne, 4.Centre-Val de Loire, 5.Grand EstHauts de France, 6.Ile de France, 7.La Réunion, 8.Martinique, 9.Normandie, 10.Nouvelle Aquitaine, 11.Occitanie, 12.Pays de Loire, 13.Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

  • Exemples d’aides financières mobilisables par des entreprises remplissant certaines conditions

Pour les entreprises technologiques (activité de rupture majeure) :

– Concours i-Lab

– Prix PEPITE

– Concours d’innovation

Pour les activités liées à l’environnement : l’Ademe se dote d’une nouvelle organisation de ses aides financières qu’elle accorde aux entreprises afin d’accompagner la transition énergétique et écologique en France. Le dispositif est organisé en 4 familles d’aides couvrant l’ensemble des thématiques de soutien : la réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre, le développement des énergies renouvelables et de l’économie circulaire, la reconversion des friches et sites pollués et l’amélioration de la qualité de l’air.

Pour les activités en lien avec la Défense : dispositif RAPID (régime d’appui à l’innovation duale).

Pour les projets ambitieux de création ou de développement de startups portés par des entrepreneurs internationaux en France : Programme French Tech Ticket.

Pour les startups innovantes qui soutiennent les idées créatives, elles ont le choix entre un certain nombre de concours et appels à projets qui sont recensés sur plusieurs sites dédiés et notamment sur Maddyness.

  • Une fiscalité favorable à l’innovation :

– Crédit d’impôt recherche (CIR) et Crédit d’impôt innovation (CII)

– Statut de la jeune entreprise innovante (JEI) et de la jeune entreprise universitaire (JEU).

Pour la phase de lancement et de développement de l’activité

Cette phase regroupe toutes les actions mises en œuvre en vue de lancer l’activité de l’entreprise, allant de l’affinement de l’idée d’innovation jusqu’à l’aboutissement de l’offre avec toutes ses spécificités. À la fin de cette phase, vous pouvez avoir un aperçu clair du résultat du long processus d’innovation. Les banques et les investisseurs sont les principaux acteurs qui interviennent pour soutenir cette phase et Bpifrance de son côté propose des services d’aide adaptés à celle-ci.

  • Les dispositifs de prêt et de garantie

– Prêt d’amorçage de Bpifrance

– Prêt innovation

– Aide pour le développement de l’innovation

– Garantie innovation

– Aide au développement pour les projets Deep Tech (subvention et avance remboursable)

  • Les interventions en fonds propres

– L’accès aux FCPI (Fonds communs de placement dans l’innovation) : le FCPI est un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) agréé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) ayant pour mission de promouvoir le financement en capital-risque des PME innovantes. Les FCPI donnent droit à une réduction d’impôt intéressante et ont l’obligation d’investir au moins 70 % de leur actif dans des PME innovantes qui correspondent à des critères d’éligibilité. Pour y accéder, l’entreprise doit obtenir la qualification “entreprise innovante” délivrée par Bpifrance.

– Les fonds publics de capital investissement : gérés par Bpifrance, ils couvrent différents domaines. Exemples : Fonds ambition numérique.

–  Fonds Innov’ess : l’objectif de ce dispositif proposé par la Société d’investissement France Active (SIFA) est de soutenir le développement de projets d’entreprises solidaires socialement innovants, c’est-à-dire, apportant “une réponse nouvelle et ingénieuse aux besoins sociaux contemporains”. L’innovation sociale peut être portée par le produit, l’organisation ou encore le modèle économique développé pour atteindre un objectif social.