• Pensez à la reprise d’une entreprise existante !

Vous avez envie de concrétiser votre idée de business et lancer votre propre projet mais vous craignez un démarrage d’activité lent et risqué ? Cherchez-vous une alternative moins risquée qui vous permettra de franchir le pas en ayant des débuts plus prometteurs ? Alors pourquoi ne pas penser à la reprise d’une entreprise existante?

Entreprendre peut être un défi quotidien, devant les enjeux que représente cette démarche la question du choix entre création et reprise d’entreprise prend tout son sens. La décision de racheter une entreprise existante peut être une opportunité très intéressante qui permettra de bénéficier des structures déjà établies, de la clientèle existante et peut-être même des connaissances de votre prédécesseur. Toutefois, il ne faut pas nier que la reprise d’une entreprise existante est un projet délicat qui nécessite une approche professionnelle et prudente pour optimiser ses chances de réussite. 

Band Of Brothers délivrera plusieurs conseils importants aux repreneurs d’entreprise en vue de les éclairer dans leur projet de reprise.

Les avantages de la reprise d’entreprise par rapport à la création

  • À la différence de la création, la reprise d’une entreprise est un processus plus rapide qui vous permet de profiter de fondations solidesmises en place par le cédant et un terrain de travail déjà opérationnel.
  • Vous bénéficierez d’un personnel formé, d’une clientèle acquise, d’une reconnaissance sur votre secteur géographique et même d’un réseau de fournisseurs et de prestataires déjà établis. Vous n’avez donc pas à subir les défis des phases de lancement tels que : la formation et le recrutement de salariés performants, la recherche de clients solvables, de fournisseurs et d’investisseurs qui doivent être d’abord convaincus par la valeur ajoutée de votre nouveau projet.
  • Pour les entreprises nouvellement créées, les premières années d’activités sont souvent difficiles, par contre la reprise vous permet de bénéficier d’un historique d’activité qui apparaît comme un gage de sécurité limitant les risques et renforçant vos prévisions financières.
  • Le financement d’une reprise est souvent plus simple, (à condition qu’elle soit rentable) qu’une création. En effet, les banques et les partenaires financiers ont des éléments concrets sur lesquels ils peuvent s’appuyer pour évaluer la solidité du projet (historique, portefeuille de clients, …) ainsi que pour garantir leurs engagements (immobilisations, actifs de l’entreprise, …).
  • La reprise d’une entreprise générant du chiffre d’affaires permet à l’entrepreneur (ou micro entrepreneur) de se rémunérer rapidement et bénéficier immédiatement d’un chiffre d’affaires. Alors que la création d’entreprise est rarement rémunératrice au début, il peut s’écouler un certain temps avant de pouvoir se rémunérer.
  • Reprendre une entreprise qui a une activité déjà existante, qui privilégie d’une certaine notoriété et qui est soutenue par des salariés performants permet au repreneur de se focaliser sur son métier (stratégie, financement, partenariats, innovation, management, développement de l’activité, …) et ceci l’aidera à garantir le succès de son projet.

Les inconvénients de la reprise d’entreprise par rapport à la création

  • Dénicher une entreprise prometteuse avec un projet inspirant qui a du potentiel et qui pourrait être développé pour apporter de la valeur ajoutée et se démarquer au sein de la concurrence, n’est pas toujours évident. Il n’est pas aussi facile de dénicher les bonnes affaires et de retrouver une entreprise qui correspond à ses aspirations et à ses valeurs.
  • La reprise requiert une attention particulière du fait de son historique. Il faut bien vérifier la valeur de l’entreprise, ses interactions et relations avec ses prestataires, sa réputation et la viabilité de son activité.
  • Le cout d’une entreprise à céder, si elle est d’excellente qualité, peut être assez élevé. Il est nécessaire d’en tenir compte dans le plan de financement de votre reprise. En effet, votre apport personnel doit donc être plus récurrent et s’il n’est pas suffisant, vous devrez solliciter un emprunt plus élevé ce qui se rajoutera à vos charges futures.
  • Il est nécessaire de s’attacher à l’aspect humain de cette transmission. En effet, les clients et les fournisseurs de l’entreprise sont habitués au cédant, tout comme les éventuels salariés qui peuvent parfois avoir du mal à s’adapter au nouveau management. Il faut avoir les aptitudes nécessaires et les bonnes approches managériales pour assurer la cohésion.
  • Dans la reprise d’une entreprise, vous serez toujours comparé à votre prédécesseur (ses qualités, sa vision entrepreneuriale, l’efficacité de son offre), avec qui vous devez avoir une bonne relation pour assurer le succès de la passation. Il faut donc faire preuve de bienveillance et de vigilance.
  • Vous devez être efficace et opérationnel immédiatement et c’est ce qui confère un aspect complexe à la reprise par rapport à la création qui vous donne le temps de découvrir votre style de management, d’affiner votre idée, et de bien étudier vos axes de développement.

Dans quels cas est-il judicieux de penser à la reprise ?

  • Si vous n’êtes pas sur de détenir le financement nécessaire, même après avoir eu recours à un financement externe (emprunt bancaire…), il est mieux de penser à la reprise qu’à la création d’entreprise. C’est vrai que la reprise est généralement considérée comme une opération « très coûteuse », mais entre la recherche d’un nouveau local commercial bien situé, la réalisation de travaux d’aménagement, la formation des nouveaux employés, l’achat du stock de départ et des équipements nécessaires, l’investissement alloué à la création sera nettement plus dur à rembourser et les charges d’exploitation doivent être toutes couvertes avant de pouvoir générer du profil net et ceci demandera un bout de temps.
  • Généralement, si votre activité appartient à un secteur très concurrentiel (commerce, construction, restauration, hébergement, services aux entreprises…), il est meilleur de reprendre une entreprise, pour profiter de sa notoriété et s’appuyer sur son capital humain financier et ses relations avec les divers prestataires. Ainsi en ayant ces éléments clés, vous pourrez vous concentrer sur les axes de développement de votre activité et perfectionner votre stratégie de communication afin d‘augmenter vos parts de marché éventuelles.
  • Si vous avez un fort potentiel créatif et vous arrivez à détecter les futures voies d’amélioration des concepts déjà installés, vous ferez un très bon repreneur. Certains entrepreneurs ont l’âme d’un développeur et la reprise leur fera gagner beaucoup de temps en offrant immédiatement un outil de travail opérationnel, une équipe performante et une clientèle déjà acquise.
  • Si votre vie a assisté à un changement radical qui vous a poussé à changer de région ou de pays, le démarrage d’une nouvelle activité dans un environnement qu’on ne maîtrise pas ou qu’on  connaît mal ne serait qu’une tentative vouée à l’échec. Il serait donc intéressant de reprendre une entreprise et de redémarrer petit à petit en se donnant le temps de découvrir le nouveau marché, les habitudes et les besoins des nouveaux clients.
  • Il y a des activités qui ne réussissent qu’en s’appuyant sur la qualification et l’expertise du personnel. Le recrutement des nouveaux salariés dans ce genre de secteurs (notamment dans le bâtiment, dans l’artisanat d’art, etc.) constituera donc un vrai challenge ! Dans ce cas, il faut envisager la reprise d’une entreprise qui est accompagnée par la disponibilité de salariés formés qui maîtrisent parfaitement leurs missions. Mais dans ce cas, en tant que repreneur, il faut reprendre très vite les commandes et montrer ses compétences managériales pour gagner la confiance des salariés et s’accaparer de leur précieux carnet d’adresses.