• Quelles sont les principales étapes pour créer une entreprise ?

Créer une entreprise demeure un projet laborieux que l’on doit préparer avec le plus grand soin : vous aurez plusieurs responsabilités à gérer, vous prendrez des décisions importantes et toutes vos ressources seront exploitées. Le fait de trouver une bonne idée ne suffit pas, il faut se poser les questions adéquates et concevoir un plan solide. Vous devez donc procéder étape par étape et évoluer en avançant, mais il n’est pas toujours évident de savoir comment s’y prendre et par où commencer.

Pour vous y aider, nous avons compilé les principales étapes qui vous permettront de créer une entreprise et nous vous apporterons des conseils pour vous donner toutes les chances de réussir votre projet entrepreneurial.

1- Validez le potentiel de votre idée avant de créer une entreprise

Avant de pouvoir créer une entreprise  vous devez avoir une bonne idée de business rentable et une envie particulière de réaliser ses objectifs. Le point de départ consiste à trouver une idée qui assurera la valeur ajoutée de votre projet et permettra de la vendre. Vous pouvez choisir entre deux voies : il peut s’agir d’activités déjà existantes ou de concepts totalement innovants.

Plus l’idée est révolutionnaire et nouvelle, plus vous devrez vous accorder du temps pour l’analyser et évaluer la capacité des futurs clients à l’accepter. Par contre, si vous partez d’un concept déjà existant, prenez soin de réfléchir à sa vraie utilité et le plus qu’il va apporter par rapport à l’offre déjà existante sur le marché.

Si vous souhaitez aller un peu plus loin que le stade de l’idée et se projeter dans le lancement de votre activité, pensez à votre business-model. Votre étude de marché commence souvent à ce stade, veillez à bien la préparer. Elle vous permettra d’affiner votre projet, d’anticiper son évolution et de vous renseigner sur la cible potentielle pour pouvoir créer une entreprise pérenne.

Pour que votre idée aboutisse à une création d’entreprise réussie, elle doit surtout être en accord avec vos valeurs, votre personnalité et vos motivations ! Il faut qu’il y ait une véritable symbiose entre vous et votre projet pour avoir la motivation et l’énergie de le mener à bien.

2- Ne créez pas une entreprise avant d’être sur d’avoir de la demande

Cette étape est indispensable puisqu’elle permet de vérifier le potentiel d’une idée avant de créer une entreprise.Autrement dit, vous devez être sûr que vous ne serez pas le seul utilisateur de votre service. Votre but ultime est que votre technologie ou votre service puissent être utilisés par un plus grand nombre de personnes.

Une idée révolutionnaire peut ne pas avoir de potentiel faute de clients. Il faut donc vérifier l’existence d’un marché consistant : un ensemble de personnes prêt à utiliser votre service et à payer le prix que vous fixez.  Cela s’appelle faire une étude de marché, elle est une étape incontournable dans le processus du business rentable et elle a pour objectifs de :

  • s’assurer que votre projet est cohérent d’un point de vue commercial et qu’il y a une réelle opportunité à saisir
  • définir les contraintes attachées au marché pour pouvoir les détourner
  • définir avec précision quelle sera votre clientèle et cerner ses attentes
  • permettre de valider et d’adapter l’offre commerciale de votre future entreprise en fonction des besoins de votre cible
  • constituer un outil support pour votre prévisionnel financier et chiffrer les premières actions commerciales à adopter

Vous devez ensuite choisir le moyen d’aborder votre clientèle et la questionner. Cette phase est autant plus importante puisqu’elle représente l’aspect pratique de votre idée de business. Il s’agit de la phase marketing et stratégie, au cours de laquelle vous réaliserez une segmentation de votre marché. Vous relèverez les caractéristiques de votre clientèle : son âge, sexe, revenus, niveau d’éducation et habitudes d’achats etc.

Questionner ses clients est le meilleur moyen pour connaître leurs besoins et leur proposer la solution la plus adaptée. Cette démarche aide à définir une stratégie commerciale cohérente avec le marché et vous éclairera sur les différents axes de votre Mix Marketing. L’enquête terrain est primordiale pour tester votre idée auprès des futurs utilisateurs afin de trouver les axes d’amélioration.

3- Chiffrez votre idée et budgétisez votre stratégie commerciale

C’est l’étape ou vous devez valider votre idée de business avec des chiffres une fois que la stratégie commerciale est définie. C’est là où le prévisionnel financier intervient pour donner un meilleur aperçu sur la création et le développement de votre entreprise. À ce stade, chaque action préalablement prévue trouvera sa traduction financière et sa répercussion sur les équilibres financiers.

Vous devez donc montrer aux divers investisseurs que votre idée est devenue un projet viable et que vous êtes prêt à créer votre structure autonome et durable. Cela signifie que vous êtes capable de financer votre idée de business à travers la réalisation d’un chiffre d’affaires.

Ces actions ne sont pas toujours simples à mettre en place surtout pour celui qui débute sa carrière entrepreneuriale. Pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à vous faire accompagner : faites appel à un conseiller en création qui vous aidera à mieux structurer votre projet et à assurer un équilibre financier.

4- Recherchez des financements et faites le point sur les aides à la création d’entreprise

Avant de vous lancer dans la création de votre entreprise, il faut clarifier  votre approche de financement. Cette phase est sans doute le point le plus drastique car elle permettra d’assurer la continuité de votre activité. Vous devez donc envisager dans un premier temps, les coûts qu’entraînera votre future activité et étudier la viabilité financière de votre projet ainsi que sa rentabilité économique.

Accordez-vous le temps de bien faire votre étude financière car elle mettra en avant les besoins de financement de votre activité. Vous pourrez ensuite vous concentrer sur la recherche des sources de financement de votre entreprise : faudrait-il prévoir un financement interne, externe ou gouvernemental ?

Cela dépendra en effet, de votre situation financière, de la nature de votre activité et de vos objectifs en tant qu’entrepreneur. À ce stade, il est recommandé de vous rapprocher d’un expert comptable pour établir un prévisionnel financier en fonction de plusieurs scénarios. Le prévisionnel financier sera considéré comme un gage de sérieux pour les éventuels investisseurs.

Parallèlement à l’établissement du prévisionnel, soyez clairvoyant et renseignez-vous sur toutes les aides dont vous pourrez bénéficier dans le cadre de votre projet :

  • plusieurs dispositifs d’aides sont prévus pour les demandeurs d’emplois : exonération temporaire de charges sociales, maintien des allocations pôle emploi ou versement d’une partie du reliquat des droits pôle emploi sous forme de capital…
  • des organismes de soutien à la création d’entreprise peuvent vous attribuer des aides : prêt à taux zéro, accompagnement
  • vous pouvez également solliciter des aides en fonction de la nature de votre activité. Les projets innovants peuvent par exemple être subventionnés.

5- Choisissez une structure juridique adaptée

Après avoir passé toutes ces étapes, vous devez penser à choisir la structure juridique qui accueillera votre activité. Le choix du statut juridique ou du cadre légal dans lequel évoluera votre activité est essentiel ! En effet, il peut être à l’origine de complications financières et d’économies ou de surcoûts en fonction de la pertinence de votre choix.

C’est vrai qu’il est souvent compliqué de choisir parmi toutes les formes juridiques existantes, mais vous devez faire un choix qui correspondra le mieux à votre nature d’activité, à vos besoins et à vos objectifs. Ce choix va engendrer un certain nombre de conséquences en terme de régime social, fiscalité, rémunération ou encore responsabilité.

En premier plan orientez-vous : s’agirait-il d’une entreprise individuelle (régime micro-entrepreneur ou entreprise individuelle “classique”)  ou d’une entreprise sociétaire. Si vous montez votre projet en équipe, plusieurs types de sociétés s’offriront à vous également.

Là-encore, il est recommandé de vous faire accompagner par un professionnel ! Il aura l’expertise et les compétences nécessaires pour vous conseiller en fonction de votre situation personnelle et financière et vous aidera à finaliser les futures procédures telles que la rédaction des statuts. Le plus essentiel : ne partez pas avec une idée préconçue et prenez le temps de découvrir les différents statuts afin d’en analyser les avantages et les inconvénients par rapport à votre projet.

6- Donnez vie à votre entreprise et commencez l’aventure

La dernière étape consiste à confirmer l’existence juridique de votre entreprise. À ce stade, vous devrez déposer une demande d’immatriculation auprès du Centre de formalités des entreprises (CFE). Cette formalité est facile à exécuter puisqu’aujourd’hui elle peut se faire en ligne de chez vous à toute heure du jour ou de la nuit ! En cas d’erreur ou de documents manquants, un courrier vous sera adressé pour régulariser la situation.

Après avoir transmis votre dossier de demande d’immatriculation au centre de formalités des entreprises, vous recevrez très rapidement un récépissé de dépôt sous forme de numéro d’identification de votre entreprise : votre numéro SIREN.

Votre entreprise sera enfin créée et vous pourrez alors démarrer votre parcours d’entrepreneur, remuer les lignes et créer de nouvelles expériences qui vous feront évoluer.